green leaf tobacco  Close up anda blurred tobacco field backgrou

Depuis quelques jours, nous nous sommes tous réjouis de l’entrée en vigueur des nouvelles mesures de la Loi concernant la lutte contre le tabagisme qui protègent, avant tout, la santé des enfants et des ados.  Moi la première, je suis ravie de savoir qu’ils peuvent désormais aller au parc, se promener en voiture ou encore manger sur une terrasse de restaurant sans recevoir au visage la nauséabonde fumée de cigarette.  Car, s’il y a bien quelque chose qui ne devrait jamais être bêtement gâché dans ce monde, c’est bien la santé des enfants.  Chacun d’eux devrait pouvoir vivre dans un environnement sain, pourtant, il y a des endroits dans le monde où les lois ne les protègent pas.  Et bien sûr, cela n’a pas échappé à l’industrie du tabac…

En Indonésie, par exemple.  Un récent rapport de Humans Rights Watch a révélé que des milliers d’enfants, dont certains âgés d’aussi peu que 8 ans, y travaillent dans des plantations de tabac.

Avec plus de 500 000 plantations de tabac, l’Indonésie est le cinquième plus grand récolteur de cette plante au monde.  Et maintenant, on comprend pourquoi.  À cause de l’importance de son industrie, il est certain que l’Indonésie approvisionne les grandes multinationales du tabac.

Ce qui veut dire que le tabac des cigarettes que vous achetez peut très bien avoir été récolté par un petit garçon de 8 ans ou une jeune fille de 11 ans. Acheter un paquet de cigarettes peut donc encourager directement le travail des enfants. L’industrie du tabac, qui tue déjà 6 millions de personnes par an et qui en rend des milliers d’autres malades, OSE maintenant ajouter le travail des enfants à la longue liste de ses fautes !  Vraiment horrible !

Et ce n’est pas tout.  Le rapport indique aussi que plus de la moitié des enfants interrogés ont montré des signes d’empoisonnement à la nicotine. Lorsque la nicotine des feuilles réussit à traverser leur peau suite à une trop grande exposition, l’intoxication leur cause de la nausée, des vomissements, des maux de tête et des étourdissements.  Les effets à long terme ne sont pas encore bien connus, mais il y a de fortes chances qu’ils affectent le développement du cerveau de l’enfant.  Et cela, c’est sans compter les dommages que causent les nombreux pesticides utilisés pour la culture du tabac, dont la majorité provoquent des problèmes respiratoires, le cancer, la dépression, des troubles neurologiques ou des problèmes au système reproducteur.

Il faut savoir que récolter des feuilles de tabac n’a rien d’une partie de plaisir. Ça demande de travailler avec des produits chimiques et des outils tranchants, de porter de très lourdes charges et de travailler sous des chaleurs extrêmes toute la journée.

Résumons donc.

1.  Sur notre belle planète, il y a des enfants qui, chaque matin, doivent aller récolter du tabac.  Une activité qui les rend très malades et les prive de jouer et d’aller à l’école.
2.  Les feuilles de tabac se font ensuite vendre à multiples reprises, couper, raffiner et traiter pour devenir des cigarettes.
3.  Les cigarettes sont finalement inhalées par un fumeur.
4.  La consommation de tabac de ce fumeur le rend lui-même très malade et il a une chance sur deux d’en mourir.

C’est ça le monde dans lequel on vit ?  On m’explique, s’il vous plaît ?  Toutes ces actions, tout ce commerce et toutes ces conséquences, pourquoi ? Pour rendre plus de gens malades ?

Tout cela n’apporte rien de bon à personne ! Sauf, évidemment, à l’industrie du tabac, qui se remplit les poches au passage.  Je suis vraiment sans mot.

Chers fumeurs, s’il vous plaît, tentez ou retentez d’arrêter de fumer. Si vous ne voulez pas le faire pour vous-mêmes, faites-le donc pour ces enfants !

 

Rejoins La gang allumée sur Facebook !

À propos de l'auteur

Lydia Nait-Said

Mauricie-Centre-du-Québec

Je m’appelle Lydia Nait-Said, je vais à l’école secondaire Chavigny, à Trois-Rivières, en Mauricie-Centre-du-Québec. Ça me choque assez de voir les jeunes systématiquement ciblés par l’industrie du tabac ! On ne se laissera pas faire…

Commentaires