images23juin2016_2_CélébrationsEtDefaillance_ArnaudBedard

Demain, c’est la St-Jean, alors BONNE ST-JEAN À TOUS ET TOUTES ! Nous, les Québécoises et Québécois, nous adorons célébrer notre fête nationale, même qu’en bien des endroits, les festivités commencent dès ce soir.

C’est une occasion spéciale qui n’arrive qu’une fois l’an, mais il faut quand même rester très vigilants par rapport au tabac. Laissez-moi vous raconter une petite histoire afin de vous convaincre que quelques bouffées seulement peuvent vous enchaîner à la cigarette.

Nous sommes le 24 juin au soir.  Roger, le plus cool de la gang, a décidé d’inviter ses amis à célébrer chez lui.  Il aurait bien voulu aller au grand rassemblement dans le parc d’à côté mais comme les nouvelles mesures de la loi l’empêchent de fumer dans les parcs, il a décidé de rester chez lui.

La petite douzaine d’amis s’amuse ferme autour du feu, chantant, mangeant des guimauves et se taquinant les uns les autres. À un moment donné, Roger a senti le besoin de fumer. Sortant son paquet, il le fait circuler parmi ses amis. Quelques-uns déclinent l’offre mais Ginette, folle amoureuse de Roger, ne dit pas non pour qu’il la trouve cool.  Gaétan, Gertrude et Graciane acceptent aussi l’offre de Roger.  Voyant l’influence de leur hôte, tout le monde présent autour du feu finit par prendre une cigarette.  Roberta, elle, aurait bien voulu refuser mais là, ayant trop peur d’être rejetée par la gang, elle finit par céder. Après tout, se dit-elle, une seule petite cigarette ne peut pas me faire de mal…

Un peu plus tard, Roger sort un nouveau paquet.  Sans même penser aux conséquences, tout le monde accepte une deuxième cigarette. La tête qui tourne, le léger mal de cœur, l’odeur âcre, le goût râpeux dans la gorge, ça ne les a pas charmés tant que ça la première fois, mais bon… C’est la fête, non ?

Quelques jours ont passé. Et là, vraiment, tous se sentent mal.  Graciane, Gaétan, Ginette et Gertrude ressentent tous le même besoin. Mon Dieu qu’ils ont le goût d’une cigarette !

Voilà, pas plus compliqué que ça !  Ils viennent de tomber dans le panneau de la dépendance, ayant cru naïvement qu’une petite cigarette ne pouvait pas leur faire de tort.  Pendant l’année qui a suivi, toutes leurs économies y ont passé. Gaétan, qui rêvait au début de l’été de s’acheter une nouvelle planche à roulettes, n’en a pas eu les moyens à cause du prix élevé des cigarettes. Partagée entre deux gangs d’amis, Graciane a dû en laisser tomber une car ses autres amis trouvaient qu’elle puait trop le tabac. Quant à Roberta, elle s’est mise à faire de l’asthme…

Alors chers lecteurs, soyez aux aguets ! Si on vous propose « juste une petite cigarette » comme ça, pour le fun, surtout dites NON ! Car ça risque de vous entraîner dans un cycle de dépendance et de vous faire perdre gros.

Pensez-y à deux fois ! Et bonne célébration !

 

Rejoins La gang allumée sur Facebook !

À propos de l'auteur

Arnaud Bédard

Abitibi-Témiscamingue

Mon nom est Arnaud Bédard, je suis de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, et je fais mon secondaire à l’école D’Iberville. Pour moi, fumer, c’est aussi néfaste pour la santé que pour l’environnement. On ne peut pas rester les bras croisés devant un tel fléau !

Commentaires