2mai2016_FumeeTertaire_LydiaNaitSaid

Bien qu’elle soit moins connue que la fumée secondaire, la fumée tertiaire est tout aussi dangereuse que celle directement inhalée par les fumeurs.  Et elle peut, elle aussi, causer de nombreuses maladies.

En fait, la fumée qu’on appelle « tertiaire » est constituée de particules de la fumée de cigarette restées en suspension dans l’air et qui se déposent sur tout ce qui se trouve à proximité : tapis, rideaux, fauteuils, coussins, meubles, papier peint, sièges de voiture, vêtements et cheveux…  Rien ne lui échappe et elle reste longtemps après que la fumée visible se soit dissipée.

La fumée tertiaire ne fait pas que répandre la terrible odeur de cigarette, elle contient aussi les nombreuses substances toxiques contenues dans la fumée de cigarette.  Ouvrir la fenêtre ou démarrer un ventilateur pour aérer la pièce dans laquelle on a fumé est un geste vain face à la tenace fumée tertiaire.  Le courant d’air ainsi créé n’est pas assez puissant pour venir à bout de ces particules trop bien incrustées.  D’ailleurs, la fumée tertiaire reste dans l’environnement des résidences ou des lieux de travail si longtemps qu’il est possible de la respirer bien longtemps après le départ des fumeurs.

Je crois que là où réside le plus grand danger de la fumée tertiaire est lorsque de jeunes enfants accèdent aux endroits qu’elle a contaminés.  Pensez-y.  Les bébés touchent à tout et ont tendance à tout porter à leur bouche.  Ingérer les fines particules toxiques de la fumée tertiaire, c’est pratiquement aussi dommageable pour eux que s’ils avaient eux-mêmes fumé !  Particulièrement si cela se produit à répétition.  Car, en effet, une exposition régulière à de la fumée tertiaire a pour effet de rendre plus vulnérable à certaines maladies graves comme le cancer, une multitude de maladies respiratoires (l’asthme, entre autres) et cardiovasculaires.

Les très jeunes enfants sont nettement plus sensibles aux très fines particules de la fumée tertiaire que les adultes.  Alors, avaler comme ça des résidus de produits chimiques, c’est extrêmement dangereux pour eux.

S’il y a bien un groupe d’âge qui ne devrait jamais avoir affaire avec le tabac, c’est bien les bébés, non ?

 

Rejoins La gang allumée sur Facebook !

À propos de l'auteur

Lydia Nait-Said

Mauricie-Centre-du-Québec

Je m’appelle Lydia Nait-Said, je vais à l’école secondaire Chavigny, à Trois-Rivières, en Mauricie-Centre-du-Québec. Ça me choque assez de voir les jeunes systématiquement ciblés par l’industrie du tabac ! On ne se laissera pas faire…

Commentaires