22février2016_DeLEcranalaRaalite_LydiaNait Said

Le premier février dernier, l’OMS a dévoilé les résultats d’une recherche qu’elle a elle-même effectuée au cours des dernières années.  Son étude concernait l’influence qu’exerce le tabac à l’écran  sur la population en général.  Fort surprenants, les résultats mettent à jour l’incroyable influence que le tabac à l’écran a sur notre inconscient !

Vous avez peut-être déjà remarqué qu’on fume beaucoup plus dans les films et les séries télévisées que dans la vraie vie.  En effet, il y a dans les films trois fois plus de scènes de tabagisme que dans la vie réelle. C’est exactement comme s’il y avait trois fois plus de fumeurs autour de nous !  Ce qui rend ce constat à tout le moins alarmant, c’est que toute forme de publicité des produits du tabac est interdite, pourtant les voilà trois fois plus présents au grand écran. Cette influence inconsciente ne reste pas sans effets puisqu’aux États-Unis, 37 % des jeunes fumeurs qui ont commencé à fumer en 2014 disent l’avoir fait à cause de l’influence des acteurs qui fumaient à l’écran.  37 % de jeunes fumeurs nord-américains, ça représente c’est près de 6 millions de personnes !

Ce n’est pas tout, 40 % des films américains comporte des scènes de tabagisme et 35% de ces films sont destinés aux enfants ou aux adolescents.  L’OMS a d’ailleurs fait certaines estimations.  Ainsi, si l’on passait un court message qui découragerait cette pratique dans les films en question, cela pourrait faire baisser le taux de nouveaux fumeurs de 20 %.  En d’autres termes, ça équivaudrait à un peu plus de 1 million de jeunes qui ne commenceraient tout simplement pas à fumer à cause du tabac à l’écran.

C’est une immense emprise que possède le cinéma sur son public, c’est pourquoi les messages véhiculés devraient être pris très au sérieux.
Il est vrai que voir des gens fumer dans un film qui se passe dans une autre époque ajoute du réalisme, surtout si la dite-époque était remplie de fumeurs.  L’ambiance devient plus tangible, tout comme l’air de la pièce quand le vieillard installé dans un coin de la taverne fume une grosse pipe.  Mais même là, ne devrions-nous pas faire passer 1 million de vies avant le réalisme de certains films ?  Les films ne sont que de la fiction, alors que toutes ces vies, elles, sont bien réelles !

À propos de l'auteur

Lydia Nait-Said

Mauricie-Centre-du-Québec

Je m’appelle Lydia Nait-Said, je vais à l’école secondaire Chavigny, à Trois-Rivières, en Mauricie-Centre-du-Québec. Ça me choque assez de voir les jeunes systématiquement ciblés par l’industrie du tabac ! On ne se laissera pas faire…

Commentaires